Imprimer cette page
Premières formations à distance en temps réel

Premières formations à distance en temps réel

Écrit par  01 juin 2006
La formation débute dans deux minutes. Les cinq participants sont à Gaspé et moi, leur formateur, je suis encore à St-Jean-sur Richelieu. Pas de panique! Nous communiquons via un serveur Breeze Live... situé à St-Eustache!

Quand le besoin stimule l'innovation
L'histoire commence en octobre 2005 lorsqu'Hélène Ste-Marie, enseignante au DEP en secrétariat au C.F.P. C.-E.-Pouliot,  me contacte. Elle et ses collègues cherchent une formation pour mieux comprendre l'impact du format PDF sur le métier de secrétaire.  Après un survol de ses besoins, nous nous sommes rapidement butés à des obstacles de taille: le groupe intéressé à la formation compte quatre ou cinq participants. Déplacer un formateur à Gaspé coûterait environ 2 000 $!

À la même époque, mes collègues du RÉCIT-FGA (formation générale des adultes) m'avaient généreusement donné accès à leur serveur Macromedia Breeze Live. Sur cette plateforme synchrone, il est possible de tenir une réunion, en temps réel, incluant audio, vidéo, partage de documents et d'applications ou encore travail collaboratif sur un tableau blanc. L'occasion était belle pour vérifier si cette bête  technologique pouvait être domptée pour combler des besoins concrets de formation.

Après deux sessions de travail de près de deux heures avec le groupe de Gaspé, nous avons constaté que :

  • La technique fonctionne assez bien. Après quelques ajustements de connexions, lors de la première rencontre, nous avons trouvé un réglage qui convenait très bien à nos bandes passantes respectives. Audio, vidéo, partage d'écran, la qualité était suffisamment honnête pour ne pas interférer, de façon néfaste, dans l'apprentissage.
  • L'enseignement est possible. Bien que très différent d'un enseignement en classe, il est tout à fait possible d'oublier la distance et la machine pour entrer en interaction avec les participants. Plus de préparation, un matériel pédagogique plus complet, le souci de mettre le participant au centre de ses apprentissages, voici quelques pistes qui ne sont pas étrangères aux enseignants qui vivent déjà l'enseignement individualisé.
  • Certainement le point le plus important parmi tous : les participants apprennent!  Exploration, connaissances de base, entrainement, j'ai laissé le groupe avec l'impression qu'ils étaient en bonne voie d'intégrer leurs nouveaux apprentissages à des compétences bien solides. Franchement, je ne suis pas certain qu'un atelier en classe avec la même durée aurait pu faire beaucoup mieux.



Combler des besoins de perfectionnements chez les enseignants
L'accès à cette technologie ouvre de nouvelles avenues au RÉCIT-FP. Dans un avenir pas si lointain, il est imaginable que nous produisions une version « à distance » de certaines de nos formations actuellement données en classe. Ces nouvelles versions de nos ateliers pourraient être particulièrement pertinentes pour les CFP dans les régions éloignées ou les petits CFP qui n'arrivent pas à regrouper la dizaine d'enseignants que nous exigeons pour que nous déplacions un formateur sur place.

Aussi, un enseignant qui aurait besoin d'assistance dans le cadre  d'un projet pédagogique intégrant les TIC pourrait  utiliser nos services, en direct, via  la plateforme.  Certaines fonctionnalités de partage et de prise de contrôle de l'écran sont particulièrement adaptées à ce type de collaboration.

Combler des besoins dans certains programmes de la FP
Des expérimentations ont commencé l'automne dernier pour vérifier la rentabilité d'utiliser une telle plateforme synchrone pour de l'enseignement à distance dans des programmes de la FP.

Plusieurs tests techniques ont étés effectués avec Benoit Lauzé, enseignant au CFP de Neufchâtel  relativement au DEP en dessin de bâtiment. Les tests se sont avérés suffisamment concluants pour que le CFP décide d'utiliser la plateforme comme outil d'encadrement synchrone auprès des élèves qui s'inscriront à ce premier DEP avec « présence en ligne » (terme utilisé par le MELS ce type de formation hybride).  La partie asynchrone sera développée à l'aide du portail www.ticfp.qc.ca.   Le CFP procédera aux inscriptions dès septembre.

Combler des besoins dans l'accès à l'éducation des adultes
Une des premières conditions pour «Apprendre tout au long de la vie», comme le propose le slogan du MELS, est d'avoir accès à cette éducation. De notre point de vue, l'apprentissage à distance est un des enjeux majeurs pour une province comme le Québec où il est impossible d'offrir toutes les options de la FP dans toutes les régions.

Pour beaucoup de programmes ou de modules, la formation à distance (ou la présence en ligne) ne remplacera jamais la présence en classe ou en atelier. Mais pour plusieurs programmes ou modules, il est de notre devoir d'essayer de rendre cette formation accessible au plus grand nombre.

Depuis 2003, des technologies asynchrones de formation à distance sont sérieusement expérimentées au RÉCIT-FP. Le portail www.ticfp.qc.ca  avec ses 1150 élèves et enseignants est maintenant parfaitement stable et performant depuis deux ans.
De plus, les récentes expérimentations avec la plateforme Macromedia Breeze du RÉCIT-FGA nous prouvent que les technologies comblent, plus efficacement que jamais, les besoins d'un enseignement à distance synchrone.

Les outils existent donc! Ce n'est plus l'affaire de quelques années, l'affaire d'un nouveau système qui va tout révolutionner. Des solutions sont déjà en place au RÉCIT-FP, disponibles pour fin d'exploration ou pour développement de projets pilotes concrets.

Tous les intervenants de la FP intéressés à avoir plus d'information sont les bienvenus.